Quels vêtements pour la sécurité au travail ?

De nombreux secteurs d’activité requièrent le port de vêtements de sécurité spécifiques pour les employés qui s’exposent quotidiennement à divers dangers.

Ces vêtements de travail ont pour objectif de protéger les travailleurs contre divers types de dangers, mais également contre : les salissures, les projections, les variations de températures, etc.

Quoi qu’il en soit, dans le milieu du travail, le port de vêtements de protection est obligatoire dans tous les domaines d’activités où les risques de blessures sont accrus, mais également dans de nombreux domaines où le port de l’uniforme est obligatoire.

Dans tous les cas, le type de vêtement approprié sera déterminé, d’une part, par les risques à maîtriser, et d’autre part, par les spécificités liées à chaque emploi.

Voyons tout cela un peu plus en détail dans la suite de cet article.

vetements-protection

Distinguer les différentes catégories de vêtements de sécurité

Premièrement, il convient de préciser que l’on distingue deux types de vêtements de sécurité : les vêtements de protection et les vêtements de travail.

Vêtements de protection

Les vêtements de protection désignent des EPI (Equipement de protection individuelle) principalement destinés à protéger l’utilisateur contre les accidents et les intempéries.

Ces tenues de travail sont soumises à des normes spécifiques qui permettent de les qualifier en fonction du niveau de protection qu’elles offrent.

Les vêtements de protection ont un rôle bien précis et permettent, selon les métiers, de protéger contre les principaux risques tels que :

  • Les risques thermiques (chaleur, froid, humidité …)
  • Les risques mécaniques (perforation, coupure, écrasement, déchirures …)
  • Les risques biologiques (virus, bactéries …)
  • Les risques chimiques (gaz, poussières, liquides…)
  • Les risques liés à une mauvaise visibilité (lunettes de chantiers …)
  • Les risques électriques et électrostatiques
  • Les risques de chute en hauteur
  • Les risques de noyade

On distingue parmi les vêtements de protection des tenues telles que : les bleus de travail, les blouses, les combinaisons, les tabliers, les pantalons…

Les métiers qui requièrent le port de vêtements de ce type sont nombreux, et on peut notamment citer les métiers du bâtiment, de la santé, de l’agroalimentaire, etc.

Les vêtements de travail

Les vêtements de travail, eux, sont principalement destinés à protéger les travailleurs contre les salissures. Dans ce cas-là, on parle davantage d’uniforme. Dans cette catégorie, on peut notamment citer les tabliers et vestes de cuisinier par exemple.

Certains vêtements de travail combinent également des caractéristiques techniques spécifiques liées à la pratique de certains métiers à risque. C’est notamment le cas des tenues de travail offrant des fonctionnalités spécifiques comme une visibilité optimale sur les vêtements de signalisation, par exemple. Une spécificité capitale pour les travaux forestiers ou en bord de route.

Comment sélectionner un vêtement de sécurité en fonction des risques de son métier ?

Pour sélectionner un vêtement de sécurité, il faut prendre en compte la capacité de ce dernier à protéger contre les dangers présents sur le lieu de travail, mais ce n’est pas tout.

D’autres critères de sélection très importants doivent également être considérés lors du choix d’un EPI :

  • Les fonctionnalités du vêtement (présence de poches, système de fermeture, …)
  • Le matériau (le caoutchouc, le cuir, la cote de maille, le Kevlar®, le tissu-éponge, le Tyvek® …)
  • Le confort
  • L’esthétisme

En outre, pour connaître les spécificités et niveaux de protection offerts par chaque produit, il suffit de se référer aux normes indiquées sur chaque EPI. Ainsi, connaître ces normes est une nécessité. Voici un récapitulatif qui vous permettra de mieux vous familiariser avec celles-ci :

EPI protégeant contre les risques mécaniques

Plusieurs normes interviennent pour classifier les différents équipements de protection dans cette catégorie, par exemple :

  • NF EN 510 : EPI contre les risques de happement lors de l’utilisation de machine en mouvement.
  • NF EN 412 : EPI de type tablier ou protège-bras protégeant contre les coupures lors de l’usage de couteau à main.
  • NF EN 381-5, EN 381-9 et EN 381-10 : EPI contre les risques de blessures lors de l’usage de scie à chaîne à main.

EPI protégeant contre les risques de brûlure liés à la chaleur ou à une flamme

De nombreux EPI sont conçus en conformité à diverses normes spécifiques liés à différents secteurs d’activité où le risque de brûlure est réel. Ce type de vêtements de protection ne doit ni fondre, ni s’enflammer, ni participer à al propagation d’un feu. En voici quelques exemples :

  • EN 533 : EPI ininflammables.
  • NF EN 470-1 : EPI à porter pour une activité de soudage ou similaire.
  • NF EN 469 : EPI destiné aux pompiers.

EPI protégeant contre les risques liés au froid ou aux intempéries

Les EPI de cette catégorie répondent à deux normes : la norme EN 342 (qui désigne les vêtements contre le froid) et la norme EN 343 (qui désigne les vêtements contre les intempéries). Chacune de ces deux normes dispose également de plusieurs classifications (mentionnées par les lettres X, Y et Z) qui permettent de faire un choix d’EPI en fonction des besoins liés à son métier.

EPI protégeant contre les risques chimiques

Une perméabilité élevée permet généralement aux EPI de protéger contre les risques liés à la projection de produits chimiques sur le corps, que ce soit sous forme liquide ou sous forme de gaz.

Les EPI répondent ainsi à diverses normes telles que NF EN 465, NF EN 466, NF EN 467, EN 1513, en fonction de différents critères de résistance comme le temps de protection et la dégradation.

EPI divers

De nombreuses autres normes relatives aux EPI permettent de s’assurer que les vêtements de sécurité sont conçus et confectionnés selon les standards imposés par la réglementation française ou par les normes européennes.

  • La norme EN 471 pour les EPI haute visibilité.
  • La norme EN 1149 pour les EPI anti-électrostatiques.
  • Les normes européennes NF EN 353 à 355, 360 à 365 et 795 pour les EPI capables de protéger contre les chutes en hauteur.

En conclusion :

La sécurité au travail doit être assurée par différents type d’EPI qu’il est possible de reconnaître en fonction des normes et des sigles qui les qualifient.

Les fabricants d’EPI ont donc l’obligation de mentionner l’ensemble de ces normes et classifications afin de permettre à chaque professionnel de choisir des vêtements de sécurité adaptés à ses besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.